Accueil » Foire aux questions

Foire aux questions

LES REPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FREQUENTES A PROPOS DES ATELIERS D’ECRITURE

*

Pour qui ?

Pour des adultes motivés. Peu importe qu’ils se sentent « doués » pour l’écriture ou non. L’important est d’avoir envie de s’exprimer par le biais de l’écriture et d’échanger autour des textes avec d’autres participants.
Vous pouvez retrouver ici des témoignages d’écrivantes et écrivants (c’est ainsi que l’on nomme les participants aux ateliers d’écriture).

Oui mais qui vient aux ateliers d’écriture ?

Des adultes de tous âges, des femmes, des hommes… tous milieux sociaux confondus.
C’est la diversité des profils qui fait la richesse et l’intérêt de l’atelier.

Comment ça se passe ?

Bien.
Plus sérieusement : l’animateur (ou l’animatrice) fait des propositions d’écriture, induites par des éléments dits « déclencheurs », tels que de courts extraits de livres, images etc. Ces propositions n’ont pas vocation à contraindre mais à guider.
Tout le monde écrit ensuite en même temps, dans un temps donné.
Une fois ce temps écoulé, on partage ses textes, le plus souvent en les lisant à haute voix. il s’agit de “premiers jets”, forcément imparfaits, mais riches de promesses.
L’animateur et les autres participants font des retours sur ce qui les a émus ou fait rire ou interpellés etc.

Il ne s’agit pas d’être dans le jugement de valeur, ni dans le jugement scolaire.

L’important est d’être sincère dans son écriture, et d’adopter une attitude d’écoute bienveillante lorsque les autres participants lisent leur texte. Les textes restent confidentiels à l’atelier, conçu comme un “cocon d’écriture”.

L’animateur fait en sorte que personne ne se retrouve devant une page blanche. Cela fait partie de son métier. Il suffit de vous laisser guider.

Et si je reste “vide”, si je suis bloqué ?

Il faut dédramatiser l’écriture.

L’atelier est un lieu où on bricole, on échange, on rature, on déchire, on recommence, on réfléchit, on se trompe… C’est un espace ludique. Rien n’y est grave, vous n’avez pas d’obligation de résultat !
L’essentiel est d’avoir écrit… très peu, un peu ou beaucoup (3 lignes ou 3 pages, peu importe) pour pouvoir partager sa production avec les autres, échanger autour des textes. C’est peut être un peu stressant la première fois mais ensuite, on est ravi de lire ses textes.

En atelier, on apprend à ne pas s’auto-censurer, à ne pas se juger soi-même, à ne pas se comparer sans cesse aux autres, à ne pas se dévaloriser. On travaille sur le lâcher-prise et ses capacités créatives.
Le plus important reste de se faire plaisir et partager un bon moment avec d’autres.

Et si je fais des fautes d’orthographe, de grammaire ?

C’est sans importance. De plus, la plupart du temps, les textes sont lus à haute voix, donc la manière dont vous orthographiez les mots ne regarde que vous.

Et si je suis submergé par l’émotion en écrivant ou en lisant mon texte, si j’ai envie de rire ou de pleurer ?

Ça arrive parfois. Ce n’est pas grave. Vous prendrez le temps qu’il vous faut pour vous remettre, et choisirez de continuer ou non l’écriture ou la lecture de votre texte, ou demanderez à quelqu’un d’autre de lire pour vous.

Les animateurs d’ateliers d’écriture ne sont pas des thérapeutes. Leurs retours portent sur la « littérarité » des textes, sur les promesses qu’ils contiennent. Mais ils savent accueillir l’émotion et ne la redoutent pas. Elle est inhérente à l’écriture, à la vie.

Quel est le profil des animateurs / animatrices d’ateliers d’écriture créative ?

Toutes et tous ont suivi une formation à l’animation d’ateliers d’écriture ou bénéficient d’une expérience analogue (pédagogues, formateurs…).
Toutes et tous ont à cœur de vous transmettre leur passion des mots et que vous y preniez le plus de plaisir possible.
Certains intervenants sont également écrivains, musiciens, chanteurs, comédiens, poètes…

Pourquoi les ateliers sont-ils payants ?

L’animation d’ateliers d’écriture est un vrai métier (pour lequel il existe des formations professionnalisantes), Concevoir et animer un atelier d’écriture requiert souvent des heures de préparation en plus des heures d’animation, de la recherche, de l’investissement dans la documentation.
Notre association doit pouvoir de surcroît rémunérer à peu près correctement les intervenants, rembourser leurs frais de déplacement, régler les charges salariales, financer les photocopies, les frais d’entretien des locaux et autres charges structurelles, les campagnes d’information mises en place par l’association etc.

Notre association ne bénéficie pas de subvention annuelle.
Si vous désirez soutenir nos actions, vous pouvez adhérer pour l’année scolaire, à hauteur de 8 € minimum, en cliquant ici.

Quelle progression dans un atelier régulier ?

Petit à petit, des temps d’écriture plus longs, des propositions plus fouillées, des retours plus construits… avec l’objectif, non obligatoire, de produire un jour des objets d’écriture aboutis (texte retravaillé, petite nouvelle, chantier de roman etc.).

Où peut-on trouver le programme des ateliers et stages d’écriture de l’année en cours ?

Dans les rubriques “Ateliers d’écriture adultes” et “Stages à thème“, vous trouverez le programme de la saison en cours. Pour certains ateliers et stages réguliers, une inscription à l’année est requise. Quelques stages ponctuels ont lieu sur une journée ou demi-journée.

Ce programme n’est pas figé. Des ateliers, stages, manifestations… peuvent se rajouter en cours d’année. N’hésitez pas à faire un tour sur notre site de temps à autre !

Vous désirez connaître l’avis des participant.e.s aux ateliers et stages d’écriture ? Rendez-vous dans la rubrique “Témoignages“.